Incidents actuels

plus

Faux e-mails au nom du NCSC
En ce moment, des cybercriminels envoient de faux e-mails au nom du NCSC. Pour y parvenir, les malfaiteurs utilisent le domaine ncscS .ch (S supplémentaire). Ne répondez pas à ces e-mails !e
05.07.2022 17:50
Faux jeu-concours au nom de CFF
Le NCSC reçoit d'annonces concernant un jeu-concours prétendument organisé par CFF. Le message concerné fait miroiter au destinataire une somme d'argent d'une valeur de 2000 CHF. La victime est d'abord invitée à répondre à quelques questions et doit ensuite s'enregistrer. Si elle le fait, elle souscrit en fait un abo au prix de 14.50 CHF par semaine. Ignorez ce message et ne le transférez à personne.
10.06.2022 11:20
Nombreux coups de téléphone passés par des centres d'appels avec des numéros de téléphone falsifiés
Actuellement, des centres d'appels effectuent des coups de téléphone en se servant de numéros attribués à des particuliers. Les titulaires de ces numéros sont maintenant contactés par d'autres particuliers en réaction à des appels en absence. Une personne dont le numéro a été détourné peut ainsi recevoir des dizaines d'appels. Malheureusement, il n'est guère possible d'y remédier. L'expérience montre que ce phénomène s'estompe rapidement.
03.06.2022 09:00

Travailler au NCSC

plus

 Offres d'emploi actuels du NCSC:

Statistique

plus

Actualité

plus

Semaine 37: les faux avis de livraison de colis font leur retour

20.09.2022 - Le nombre de signalements transmis au NCSC a diminué la semaine dernière. Les courriels de menace prétendument envoyés par la police constituent toujours la majeure partie de ces signalements. La semaine passée, il a également été fait usage du nom du NCSC de manière abusive, celui-ci s'affichant comme expéditeur de ces courriels. Les appels de fausses entreprises de livraison de colis ont également fait leur retour. Sous couvert d'un avis de livraison, les escrocs cherchent à installer un logiciel malveillant à l'insu de leur victime.

S-U-P-E-R.ch - Fake-Sextortion

19.09.2022 - «Nous possédons des images pornographiques sur lesquelles vous figurez. Versez 1200 euros, sinon nous les publierons!» Ne répondez surtout pas, car il s'agit d'un stratagème sournois appelé fake sextortion. Les maîtres chanteurs envoient ce type de messages de manière aléatoire, dans l'espoir que les destinataires aient effectivement consulté des sites pornographiques. Ils les mettent généralement aussi sous pression en exigeant le paiement de la rançon dans des délais très brefs.

Communiqués de presse

s'abonner

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

https://www.ncsc.admin.ch/content/ncsc/fr/home.html