Headergrafik_fr_72ppi


Incidents actuels

plus

Courriels de menace provenant soi-disant de la police
Ces derniers jours, le NCSC a reçu un nombre croissant d'annonces concernant des menaces provenant prétendument de la police (fedpol, Europol, Interpol). Le courriel menace d'engager une procédure pénale contre le destinataire au motif d'avoir visité des sites web à contenu pédopornographique. Ce courriel existe sous différentes formes. Ignorez de tels courriels de chantage.
24.11.2021 13:40
Tentatives d'hameçonnage sur les plateformes de petites annonces
Le NCSC reçoit des messages au sujet d'escrocs qui prétendent vouloir acheter un article sur une plateforme de petites annonces. Afin d'obtenir l'argent, le vendeur est contraint d'indiquer les coordonnées de sa carte de crédit sur une page Internet falsifiée. Pour ce faire, la victime reçoit un courriel contenant un lien censé mener sur une page Internet de la Poste qui doit lui permettre de toucher le montant promis après avoir saisi les données de sa carte de crédit. Ignorez de telles demandes.
01.11.2021 16:40
Logiciel malveillant déguisé en message vocal
Le NCSC reçoit actuellement de nombreuses annonces au sujet d'un SMS qui informe son ou sa destinataire de la réception d'un prétendu message vocal. Le lien contenu dans le SMS mène à une page Internet falsifiée, où la victime est invitée à télécharger le message. Ne le téléchargez en aucun cas, car il cache un logiciel malveillant! Ne cliquez pas sur le lien et supprimez le SMS.
13.10.2021 15:50

Statistique

plus

Actualité

plus

Rétrospective de la semaine 47

30.11.2021 - En cette journée internationale de la sécurité informatique, le NCSC fait le bilan de la semaine écoulée, marquée par une hausse du nombre des annonces reçues. Les escrocs recourent désormais à la fraude à l'investissement pour couvrir des arnaques au faux support technique. Quant aux courriels de hameçonnage, ils apparaissent sous une nouvelle forme: celle d'un agent conversationnel ou «chatbot», censé provenir de la Poste.

Le maliciel «Emotet» est de retour en Suisse

29.11.2021 - Ces derniers jours, plusieurs pays ont signalé le retour d'Emotet, qui est notamment derrière des pourriels dont l'adresse se termine par .ch. Ce maliciel, qui se cache fréquemment dans des fichiers Microsoft Office, se sert des macros pour installer un programme malveillant sur un système informatique comme un ordinateur. Il peut prendre pour cibles aussi bien les particuliers que les entreprises, les autorités ou les infrastructures critiques. Le NCSC appelle à faire preuve de la plus grande prudence, tout particulièrement avec les courriels qui comportent des pièces jointes.

Communiqués de presse

s'abonner

Javascript est requis pour afficher les communiqués de presse. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas activer Javascript, veuillez utiliser le lien ci-dessous pour accéder au portail d’information de l’administration fédérale.

Vers le portail d’information de l’administration fédérale

https://www.ncsc.admin.ch/content/ncsc/fr/home.html